Biographie

 

Laurent Melin, né en 1970, étudie aux conservatoires de Besançon, Strasbourg et Reims en violon, trompette, chant, musicologie et disciplines théoriques, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dès 1991 où il  obtient quatre Prix dont deux à l’unanimité. Il est diplômé de composition à l’Ecole Normale de Musique de Paris en  1994, ainsi que des stages du CIFM de Nice en 1988-89.

Il travaille à l’Académie Chigiana de Sienne en Italie 3 ans avec les maestri Musin, Chung et Temirkanov ; il y obtient 3 diplômes de mérite. Il est remarqué par le maestro Chung qui l’invite, pour “Salomé” de Strauss à la Scala de Milan en 1995. De 1996 à 1999, il est l’assistant du maestro John Nelson, puis de l’Opéra et de l’Orchestre National de MONTPELLIER (1999-2001), où il dirige de 18 concerts, ainsi qu’au Festival International de Danse 2000 et 2001 avec la Compagnie Merce Cunningham.

En novembre 2000, il gagne le troisième prix du concours international de direction d’orchestre Dimitri MITROPOULOS (Athènes) – présidé par Sir Neville Marriner. En octobre 2003, il est finaliste du concours MATACIC à Zagreb où le maestro Ono le remarque et l’engage pour la production des “Bassariden” de Henze au Châtelet en 2005 dont il réalise l’arrangement, puis de “L’ange de feu” de Prokofiev à La Monnaie de Bruxelles en 2007.

Parallèlement, il ne cesse de composer et son catalogue compte actuellement une quinzaine d’œuvres, allant de l’instrument seul (flûte, harpe, violon, violoncelle, piano, guitare) à la musique de chambre (trio pour flûte, clarinette et harpe, quatuor à cordes, sextuor mixte…) ainsi que l’orchestre, avec “Scherzandouverture”, commande de  l’Ensemble Orchestral de Paris (création au théâtre des Champs-Elysées en janvier 2005), et “the 8 lost notes”, conte musical avec récitant créé en 2008 au Canada par l’Ontario Philharmonic Orchestra, orchestre commanditaire. Il collabore régulièrement avec l’ensemble Polychronies de Toulon pour lequel il a été 2 fois compositeur en résidence (projets Réaco avec l’université en 2009 et 2010) et qui lui a passé commande d’une œuvre pour flûte et électronique “Allitération II”. Il a été nommé chef associé de cet ensemble en 2009.